2018 - 2019

Du vent dans les branches de Sassafras 

de René de Obaldia

flyer-Sassafras-001.jpg

L’HISTOIRE ET LES PERSONNAGES

Nous sommes chez les ROCKEFELLER, John Emery et Caroline, colons misérables installés dans le Kentucky avec leurs deux enfants, Paméla, beauté provocante à l’adolescence ingrate et Tom, agité du colt, qui se rêve richissime entouré de belles filles et ne supporte plus l’autoritarisme paternel. A ce beau monde s’ajoute l’ami de la famille, William Butler, ivrogne invétéré, médecin déchu après avoir empoisonné une partie de la population avec une potion de son invention et qui squatte allègrement le ranch de ses hôtes.

Autour, s’agitent de sauvages Indiens dont Œil de Lynx est le chef et qui, pour chasser l’envahisseur blanc, mettent à feu et à sang la ville voisine, Pancho City, d’où s’échappe la seule survivante du massacre Miriam, dite Petite Coup sûr, une putain au grand cœur et à la gâchette redoutable. Elle se réfugie chez les Rockefeller (avec lesquels elle se découvre une certaine parenté) et sous le coup de l’émotion s’exprime en alexandrins pour faire le récit épique de sa fuite.

Après de multiples péripéties allant de l’intervention bienveillante d’un Indien collabo, Œil de Perdrix à l’arrivée opportune d’un shérif libérateur en passant par un effroyable assaut où Miriam semble avoir perdu la vie sans oublier ses épousailles douloureuses avec le Docteur Butler, toute la famille se ressoude en s’adjoignant un gendre et en applaudissant aux exploits insoupçonnés du fils qui, comble de bonheur se fait le medium annonciateur de l’apothéose finale .

1/10
equipe_realisation_du vent.jpg
distribution_du vent.jpg