1973 - 1974 - 1975

LES VILAINS

André Gille d'après Angelo Beolco dit Ruzzante

Affiche.jpg

LES VILAINS

Angelo Beolco dit "Ruzzante" est né en 1502 et il est mort à l'âge de 40 ans. Toute son œuvre est écrite en dialecte Padouan.
C'est en réunissant plusieurs de ses "dialogues" ou "parleries" comme le dit Ruzzante qu'André Gilles, auteur-comédien français de la Compagnie Jacques Fabbri, redonnât vie aux "Vilains" en 1970.
Les Vilains, ce sont les paysans padouans, entre Bruegel et Rabelais.
Les 3 saisons de la pièce nous font vivre l'amour, la faim, la guerre avec toute la ruse, la cocasserie et la filouterie de ces paysans.
L'été avec toutes ses promesses, ses moissons, ses mariages et ses fêtes où l'on retrouve toute la verdeur des textes d'autrefois.
"Allons compères, couvrez bien vos commères, voici qu'arrive l'automne", l'automne avec ses vendanges – les fleurs se transforment en fruits et naturellement on y trouve des pépins! Et puis il y a la guerre.
Et l'hiver, avec son triste cortège, le froid, la faim mais aussi le retour du guerrier qui vient à sa manière raconter ses exploits militaires, lui le pauvre errant, affamé, poursuivi, battu, cocufié mais en dépit de tout, joyeux gaillard et malin. Il se vengera de ceux qui lui ont tout pris et le village commencera son réveil avec la découverte d'un sac de blé qui annonce déjà le printemps de demain.

1/25
Vilains0029.jpg
Vilains0027.jpg
Vilains0028.jpg